Ouvrir une épicerie/bar dans un village pour redonner vie locale et encourager les réseaux courts

Home \ Actualité de l'immobilier \ Ouvrir une épicerie/bar dans un village pour redonner vie locale et encourager les réseaux courts

Aucun diplôme n’est requis pour ouvrir une épicerie ou un bar dans un village. Seulement, il faut savoir vendre des choses et avoir certaines qualités dont : l’écoute, l’adaptabilité, l’empathie, l’honnêteté, le sens de l’organisation, un bon sens relationnel et la détermination.
Le métier de vendeur n’est pas aussi simple que vous le pensez, vous pouvez rencontrer des problèmes si vous ne maîtriser pas les calculs, la concurrence, les facteurs de visibilité et aussi la gestion des stocks. Etes-vous sûr de vouloir vous lancer ?

Effectuez une étude de marché

Avant toute chose, il faut effectuer une étude de marché. Le fait d’ouvrir une épicerie ou un bar dans un village peut effectivement redynamiser la vie locale et encourager les réseaux courts si vous partez sur de bonnes bases. De un, il faut que vous analysiez les tendances du secteur en vérifiant si le chiffre d’affaires évolue positivement ou négativement et en tenant compte des nouvelles tendances qui jaillissent.
De deux, il faut que vous vous penchiez aussi sur les caractéristiques de votre future clientèle, notamment son âge, sa catégorie socioprofessionnelle, son revenu, son pouvoir d’achat, sa fréquence d’achat et son panier moyen.
Vous devez enfin porter une attention particulière à la concurrence à savoir qui sont vos concurrents directs et indirects et aussi connaître leurs produits, leurs tarifs et leur emplacement respectif.

Considérez le contexte réglementaire de votre activité

Vous devez aussi étudier le contexte réglementaire de votre activité. Normalement, si vous comptez ouvrir un simple magasin, vous n’avez pas besoin d’avoir des compétences particulières en la matière. En revanche, si vous souhaitez ouvrir une boulangerie ou une pâtisserie, il faut que vous ayez quelques notions sur la cuisine, sur les techniques de préparation et sur les recettes.
Quant au bar, sachez que la vente d’alcool exige une formation obligatoire et un permis d’exploiter. De ce fait, vous devez obtenir une licence de vente à emporter pour être dans les normes.
Il faut prendre en compte l’étude du respect des normes sanitaires et d’hygiène relatives à votre activité. La vente de produits alimentaires est soumise aux dates de péremption à l’utilisation de matériels propres pour le pesage, le tranchage, l’emballage …
Un autre point important à respecter est le stockage des marchandises qui est soumis à des normes sanitaires très strictes pour limiter les risques d’intoxication alimentaire. Enfin, dernière étape : assurer les investissements matériels et humains avant d’ouvrir pour de bon le point de vente.

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *