Manade et habitat traditionnel de Camargue

Home \ Marché de l'immobilier \ Manade et habitat traditionnel de Camargue

La manade est un élevage en liberté de taureaux, de vaches et de chevaux. Elle est dirigée par un manadier ou par une manadière et elle est surtout appliquée en Camargue. Parfois, elle représente aussi un lieu d’élevage extensif dédié à la course camarguaise, aux fêtes taurines, à l’équitation et à la commercialisation des viandes. Et elle donne une meilleure réputation à la Camargue car elle permet aux hommes et à la nature de vivre en harmonie.
Par ailleurs, il est également fréquent d’entendre parler de « mas » dans ce pays, car c’est une sorte de manade qui a une vocation plus agricole et qui est souvent équipé d’un chai, d’un hangar à fourrage et d’une bergerie. Autour des manades et des mas se dressent des cabanes de gardians qui forment l’habitat traditionnel de Camargue.

Pourquoi visiter une manade camarguaise ?

La visite d’une manade camarguaise est une activité très intéressante. Elle permet de vivre une belle expérience en famille, en couple ou en groupe et elle promet un vrai dépaysement, un amusement et une aventure exceptionnelle.
Au programme, les visiteurs peuvent assister au témoignage d’un manadier et apprendre un peu plus sur les traditions du pays et sur les coutumes des gardians. Ensuite, ils peuvent aussi voir un spectacle équestre et prendre un déjeuner traditionnel dans la manade. Enfin, ils terminent la visite par une petite balade digestive dans le village des Saintes Marie de la Mer.

Comment sont les cabanes camarguaises ?

En ce qui concerne les cabanes camarguaises, elles constituent de très belles architectures car elles disposent d’un bon plan et aussi car elles sont conçues avec des matériaux simples et végétaux tels que l’orme, le saule et le roseau.
Il faut noter que ces chaumières sont parfaitement adaptées à la nature limoneuse du sol camarguais et aux conditions climatiques du delta : fort ensoleillement, pluies rares et grands vents. Elles ne comportent aucune fondation et elles sont construites sur un sol de terre battue.
Ses murs latéraux sont constitués par des piquets verticaux et de coundorso et ils sont souvent recouverts d’un enduit de mortier à la chaux. Le mur pignon, quant à lui, supporte la poutre faîtière avec un autre poteau. Et la charpente de ces cabanes camarguaises est clouée tandis que des travettes s’appuient sur les murs pour renforcer la structure et pour éloigner la foudre. Pour couronner le tout, des coundorso espacés de 40 cm supportent aussi le roseau de la toiture pour optimiser la résistance des cabanes.

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *