Clichy-sous-Bois : un accompagnement pour chaque situation

Home \ Logement social \ Clichy-sous-Bois : un accompagnement pour chaque situation

6 janvier 2023

, Clichy-sous-Bois : un accompagnement pour chaque situation

Photo S. Budon

Justine Auriat-Bonenfant est directrice de l’Orcod-IN de Clichy-sous-Bois, à l’EPF Île-de-France. Cette opération de grande ampleur a été lancée sur le Bas-Clichy il y a bientôt 8 ans.

Quel est le rôle de l’EPF dans le cadre de cette opération ?

L’Établissement Public Foncier d’Île-de-France (EPFIF) est le maître d’ouvrage global de l’Orcod-IN * de Clichy-sous-Bois (93), la première du genre en France, lancée en 2015. Notre rôle est de traiter l’ensemble des copropriétés dégradées du Bas-Clichy, et de coordonner les interventions de tous les partenaires pour la mise en œuvre du projet. Nous agissons de manière transversale, en ayant des actions de portage massif où l’on se porte acquéreur des logements, mais aussi en faisant de l’accompagnement social. Car la lutte contre l’habitat indigne ne se limite pas à la démolition ou à la réhabilitation de barres d’immeubles. Il s’agit aussi d’accompagner chaque habitant avec l’Anah en lui proposant une solution de relogement adaptée à sa situation, en fonction de ses souhaits et de ses possibilités, de son accès aux droits… Tout cela prend du temps et certaines personnes n’étant pas relogeables immédiatement, elles doivent rester sur place et être accompagnées. C’est pour cela que des travaux de sécurisation des bâtiments amenés à être démolis sont nécessaires.

Quelles sont les copropriétés concernées ?

Le cœur de l’action de l’Orcod-IN se situe sur le Chêne Pointu, l’Étoile du Chêne pointu Sévigné, Vallée des Anges et Allende, classés en Plan de Sauvegarde. Mais on se doit d’avoir une vision globale pour que les difficultés rencontrées quelque part ne se reportent pas ailleurs. C’est la raison pour laquelle nous venons de lancer des études, en partenariat avec la Ville et Grand Paris Grand Est, sur les copropriétés hors Plan de Sauvegarde. Parmi elles, celles de la Lorette et de la PAMA, toujours à Clichy-sous-Bois et pour lesquels un accompagnement plus soutenu est opportun. 

Comment vos actions s’intègrent-elles dans un projet de quartier ?

En plus de ces interventions, et afin d’améliorer le cadre de vie dans le quartier, l’EPFIF met en œuvre une grande opération d’aménagement, qui permettra de créer et/ou requalifier les espaces et équipements publics, de créer 1 500 logements neufs en plus des 1 200 logements qui seront réhabilités, et de favoriser la mixité fonctionnelle, en faisant évoluer l’offre commerciale. Il est nécessaire d’agir à toutes les échelles : le projet urbain, l’échelle des immeubles et du logement, et l’échelle individuelle des occupants.

Chiffres-clés de l’Orcod-IN :
– 420 M € d’investissements publics
– 3 principaux financeurs : EPF (71%), ANRU (10%), Anah (10%)
– 12 copropriétés, 4 000 logements et 12 000 habitants

* Opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national
 

Source

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *