PFUE : les 27 ministres du logement s'engagent pour la rénovation énergétique et l'économie circulaire du bâtiment

Home \ Actualité de l'immobilier \ PFUE : les 27 ministres du logement s’engagent pour la rénovation énergétique et l’économie circulaire du bâtiment


Dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne (PFUE), Emmanuelle Wargon présidait, les 7 et 8 mars à Nice, une conférence ministérielle regroupant les représentants des Etats membres responsables du logement et de la construction, ainsi que les représentants de la Commission. A l’issue de ces deux jours, les ministres ont adopté une déclaration commune, présentée par Emmanuelle Wargon lors d’une conférence de presse le 8 mars.

Selon le communiqué final, “la conférence a permis d’identifier les leviers d’actions, de valoriser les initiatives pertinentes des Etats membres afin d’en tirer des enseignements communs et des bonnes pratiques transposables à l’échelle européenne, et de favoriser les synergies avec les initiatives du programme de la Commission européenne” (Pacte vert européen, Nouveau Bauhaus européen, Vague de rénovation). Plus précisément, les ministres des 27 sont convenus du “rôle clé du logement dans l’atteinte des objectifs de lutte contre le changement climatique” et, par voie de conséquence, de la priorité à donner à la rénovation énergétique. Pour cela, il est “essentiel de mieux coordonner les différentes actions dans ces domaines”.

La déclaration finale met également en avant l’importance de “fournir aux citoyens européens des logements de qualité, bien reliés aux services et aux infrastructures, proches des lieux d’activités économiques et disposant d’aménités environnementales fortes”. Les ministres préconisent donc le recours à la réutilisation et à la conversion du bâti existant et la mobilisation des financements adéquats pour favoriser cette construction qualitative. De même, ils estiment possible d’atteindre “une véritable économie circulaire du bâtiment accompagnant la massification de la production et de la rénovation de logements durables”, via un effort de standardisation et un appui à la structuration des filières innovantes. Enfin, les États membres jugent primordial de mieux faire connaître les actions pertinentes et innovantes existantes, de promouvoir les outils favorisant la transition énergétique et environnementale dans le secteur de la construction et du logement et d’assurer une meilleure information sur les financements européens mobilisables, tout en prévoyant leur renforcement.

Pour l’avenir, “cette déclaration marque le début d’une nouvelle coopération entre les États membres, avec la Commission européenne et les autres institutions européennes pour des logements abordables, durables et respectueux de la qualité de vie”. Les échanges entre les ministres ont en effet fait émerger des “pistes de réflexions qui alimenteront une coopération future à l’échelle de l’Union européenne”.

Source

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *