L'Etat et Action Logement signent un accord pour favoriser les mobilités professionnelles

Home \ Actualité de l'immobilier \ L’Etat et Action Logement signent un accord pour favoriser les mobilités professionnelles


Dans un communiqué commun, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge du logement, et Action Logement annoncent la signature d’une “convention de partenariat pour accompagner les mobilités professionnelles de toutes les personnes engagées vers un retour à l’emploi, notamment des jeunes”. L’aide à la mobilité des salariés fait déjà l’objet d’un certain nombre de dispositifs mis en œuvre et financés par Action Logement, avec environ 200.000 aides à la mobilité attribuées l’an dernier, dont plus de la moitié d’aides Mobili-Jeune® (voir notre article du 19 janvier 2022). Mais la nouvelle convention va plus loin, en ciblant spécifiquement, outre les salariés traditionnels, les jeunes en alternance et ceux engagés dans un parcours d’accompagnement vers l’emploi dans le cadre du “contrat d’engagement jeune”, ainsi que les saisonniers.

En pratique, il ne s’agit pas d’instaurer un nouveau dispositif, mais de mobiliser les ressources de l’État, d’Action Logement et des acteurs locaux pour faire mieux connaître les dispositifs existants et accroître leur utilisation. Côté État, les deux ministères concernés vont sensibiliser les publics cibles via les opérateurs du service public de l’emploi (Pôle emploi, missions locales, réseau des Cap emploi, Association pour l’emploi des cadres ou Apec) et ceux de la formation, à l’image des opérateurs de compétences (Opco) ou des centres de formation d’apprentis (CFA). Lorsque ces différents organismes repèreront une personne susceptible d’être concernée par les aides à la mobilité, ils l’orienteront alors vers Action Logement services (l’une des composantes du groupe). Le ministère du Travail mobilisera également ses outils numériques pour diffuser l’information, comme la plateforme “1 jeune, 1 solution” ou la plateforme de Pôle emploi recensant les aides à la mobilité.

De son côté, Action Logement appuiera les pouvoirs publics en apportant son expertise technique et mobilisera ses propres plateformes dédiées, à l’image de “Louer pour l’emploi” ou de la plateforme logement consacrée aux alternants. Les signataires de la convention conviennent également d'”expérimenter des projets innovants en matière d’emploi-logement”, à l’image de l’application Mobiville, développée dans le cadre d’un partenariat entre Pôle emploi et Action Logement (mais qui semble encore assez limitée dans sa version actuelle). L’objectif affiché est “notamment de penser des solutions permettant de soutenir certaines activités saisonnières sur des territoires où le parc locatif est en tension, mais aussi de répondre aux besoins de logement ou de mobilité des jeunes engagés dans un parcours d’accompagnement intensif tel que le contrat d’engagement jeune”.

Source

RELATED POSTS

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *